Martin by Harman chez Wallmanscommenter news la boite noire du musicien

Martin by Harman fournit les visuels du bâtiment du cirque emblématique de Copenhague, au Danemark

Édifice le plus ancien dans son genre en Europe et icône culturelle locale, le Bâtiment du cirque de Copenhague au Danemark a accueilli des dynasties danoises et internationales du cirque pendant plus d’un siècle. Connu pour son architecture singulière et son histoire fascinante liée au cirque, ce bâtiment appartient aujourd’hui au groupe suédois Wallmans. Depuis 13 ans, Wallmans divertit ses hôtes danois et internationaux avec son concept de dîner-spectacle dans l’enceinte historique du Bâtiment du cirque.

Dans le cadre d’une rénovation récente des trois scènes de la salle, Wallmans a investi dans un ensemble d’éclairage important de Martin by Harman composé des produits MAC Viper Performance, MAC Quantum Wash, MAC Quantum Profile, MAC Aura XB, RUSH MH7 Hybrid, RUSH MH6 Wash, RUSH PAR 1 RGBW et RUSH PAR 2 RGBW Zoom.

 


Nous avons demandé à Michael Kratt, concepteur-lumières, et à Johan Espeland, directeur artistique, de nous parler des nouveaux appareils, du processus de conception de l’éclairage, du travail d’équipe et de créativité.


“C’était un investissement important, et le choix des appareils devait être étudié avec minutie pour répondre aux exigences du spectacle de cette année, mais aussi des futurs spectacles. Il fallait trouver les appareils appropriés et être en mesure d’exploiter tout leur potentiel”, nous confie Mikael Kratt.


Mêlant 9 à 10 numéros de danse, de chant et de cirque, les spectacles Wallmans transportent le public dans différents univers, du monde féérique de Hans Christian Andersen aux chansons de rock modernes. Johan Espeland explique le concept : “Nos spectacles ne visent pas à véhiculer un message ou un thème global. L’objectif est de divertir, quel que soit l’âge, les intérêts ou la nationalité du public.

En termes d’identité visuelle, chaque genre requiert une approche différente et présente ses propres difficultés. Par exemple, le spectacle présente de nombreux numéros sensationnels de cirque nécessitant un éclairage spécifique : pour éviter toute chute ou perte d’équilibre, les artistes ne doivent pas être éblouis par les lumières.

 

“Concernant le nouvel équipement, je cherchais des appareils performants et polyvalents à déployer de différentes façons pour obtenir une couverture suffisante de la salle et répondre aux exigences des différentes expressions visuelles intégrées au spectacle. L’appareil RUSH MH7 Hybrid, par exemple, est un excellent modèle polyvalent. Il offre un Beam ultra-net mais aussi un Spot classique à champ plat ou encore un Wash dépoli. Il assure la plupart des effets lumineux du spectacle et s’avère très utile pour les numéros de pop et rock nécessitant des effets et des mouvements de faisceau.”  

 

Tout au long du processus de conception, de la conceptualisation à la programmation finale, Kratt travaille étroitement avec Johan Espeland et le reste de l’équipe artistique : “Johan a une idée particulière du rendu souhaité. Mon travail consiste à plonger dans son univers tout en l’aidant à créer ce dernier”. 


Des méthodes peu orthodoxes sont parfois nécessaires, comme l’explique Kratt :

“J’essaye toujours d’intégrer différents styles d’éclairage dans chaque numéro. Une approche théâtrale peut donner une dimension intéressante à une chanson de rock, et un thème pop classique avec des faisceaux en prisme fonctionne parfois très bien dans un numéro de cirque plus calme.”
Grâce à son expérience de danseur professionnel, Kratt base la plupart de ses décisions de conception sur la musique : les changements de tempo, les accents et les pauses.


“La musique peut susciter de nombreuses émotions."

" On peut même dire que la musique et la musicalité, même celles propres à l’éclairage, sont le dénominateur le plus important de mes conceptions. Grâce à ce nouvel ensemble d’éclairage, je peux exprimer cette musicalité comme je le souhaite. Je peux créer des ambiances exceptionnelles avec de nombreux faisceaux et effets aériens, ou intégrer ce petit élément subtil parfait dans une scène spécifique.”

 

Retour à la liste